picto

Trouvez toute l'info

dont vous avez besoin en matière d'assurance

Vous êtes ici

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour retrouver tous vos outils disponibles : votre liste de lecture, l’inscription à la newsletter et vos notes sur les articles !

Connectez-vous ou Créez un compte
Tous les articles de Assurance animaux Assurance animaux

Cheval : les différentes solutions pour être bien assuré

0
08/07/2015
Posséder un cheval nécessite quelques précautions en termes d’assurance. Que vous soyez un cavalier du dimanche ou un fondu de compétitions équestres, propriétaire et/ou gardien de l’animal, veillez à bien étudier les différentes garanties qui vous seront proposées afin d’être bien assuré en toutes circonstances.
visuel-cheval

Le cheval : un animal comme les autres ?

Évidemment, il ne s’agit pas de comparer le cheval à un chat ou un poisson rouge. Cependant, en termes d’assurance,  et comme pour tout animal domestique, votre responsabilité civile est engagée si votre cheval cause des dommages à un tiers. La responsabilité civile est, dans la plupart des cas, incluse dans votre contrat multirisques habitation. Vous êtes, toutefois, tenu de déclarer l’animal à votre assureur qui peut vous demander un supplément pour couvrir les risques de dommages. En effet, une ruade peut causer des dégâts légèrement plus importants que les griffes d’un chaton…

 

Cavalier du dimanche ou sportif aguerri ?

Si vous montez votre cheval, sachez que l’équitation est classée parmi les sports à risques. À ce titre, les compagnies d’assurance adjoignent souvent à leurs garanties des limites et des exclusions. N’hésitez pas à consulter votre assureur pour connaître exactement ce que couvre votre contrat. Votre plaisir est de faire quelques ballades dominicales avec votre cheval ; dans ce cas, votre responsabilité civile, probablement assortie d’une extension, suffira à vous couvrir. Si, au contraire, vous êtes féru d’équitation et de compétitions, vous devrez souscrire une licence sportive fédérale auprès de la Fédération française équestre. Cette licence vous couvrira pour toutes les activités équestres, hormis les courses et la chasse à courre. À cette licence, vous pouvez ajouter une extension « responsabilité civile propriétaire gardien d’équidé » (RCPE), qui garantit les dommages matériels et physiques causés à un tiers. Attention également si vous « prêtez » votre cheval à un autre cavalier : celui-ci ne sera pas assuré de la même manière que vous ! Il peut dans ce cas prendre une assurance « cavalier » qui le protégera en tant que cavalier non propriétaire.


L’assurance santé du cheval

Posséder un cheval nécessite un certain budget pour assurer ses soins. Si vous participez à des compétitions, les risques d’accidents et de blessures pouvant entraîner une invalidité ou un décès prématuré sont accrus. Pour éviter des frais importants, il est fortement conseillé aux propriétaires de cheval de souscrire une assurance adaptée. Le tarif de votre prime d’assurance dépend de deux éléments : la valeur de votre cheval et l’usage que vous en faites. Vous pouvez choisir de l’assurer selon une valeur déclarée et vous devrez dans ce cas apporter la preuve de cette valeur. L’autre solution consiste à déterminer avec votre assureur une valeur agréée, qui vous garantit le versement d’une indemnité fixée à l’avance en cas de dommage.


Décès, maladie, vol et transport

En règle générale, les garanties de base couvrent le décès de l’animal suite à un accident ou une maladie, en toutes circonstances, y compris le transport. Le vol de votre cheval est également garanti. Votre assureur peut vous demander d’apposer une « puce » sur votre cheval, permettant de l’identifier facilement.

Transporter votre cheval dans une remorque spécifique nécessite également quelques précautions. Certains contrats, ou option transport, prévoient la prise en charge de votre cheval en cas de panne ou d’accident, ce qui peut vous éviter de vous retrouver dans des situations délicates !

 

Les garanties optionnelles concernent les frais vétérinaires, pharmaceutiques ainsi que les dépenses liées aux actes chirurgicaux conservatoires, c’est-à-dire engagés pour la survie du cheval, comme une fracture par exemple. Souvent assorties d’une franchise, ces options peuvent être pertinentes si vous participez à de nombreuses compétitions.

 

Félicitations

Votre demande de création de compte a bien été enregistrée, vous allez recevoir
un message de confirmation sur votre adresse email dans quelques instants.

Récupération de votre mot de passe

Un message vous a été envoyé à votre adresse email. Une validation vous sera demandée afin de réinitialiser votre mot de passe.