picto

Trouvez toute l'info

dont vous avez besoin en matière d'assurance

Vous êtes ici

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour retrouver tous vos outils disponibles : votre liste de lecture, l’inscription à la newsletter et vos notes sur les articles !

Connectez-vous ou Créez un compte
Tous les articles de Assurance habitation Assurance habitation

Assurer une maison ancienne : Les points incontournables pour être bien couvert.

0
03/07/2015
La vieille maison que votre grand-oncle vous a laissée en héritage est charmante et pleine de cachet mais a besoin d'un petit coup de jeune et d'améliorations. Vous décidez donc de vous lancer dans des travaux de rénovation. Quid de votre assurance ? Devez-vous en changer et souscrire à un nouveau contrat ? Voici les principales règles à respecter...

On parle de logement ancien dès lors que ce dernier a subi une première mutation (vente, donation ou succession) consentie à une personne n'ayant pas la qualité de marchand de biens et ce, quel que soit l'âge de ce logement.
L'achat d'une maison ancienne est tentant puisque son prix peut être de 15 à 20 % moins cher que le neuf. Même si les frais de notaire sont plus élevés, l'ancienneté est traditionnellement un avantage. Nous insistons sur " traditionnellement " car des travaux de rénovations peuvent parfois coûter très cher.

Héritez-vous de l'ancien contrat d'assurance ?

Et bien oui, en cas d'héritage, en plus d'hériter de la maison de votre grand oncle, vous héritez aussi de son contrat d'assurance.
Deux options : soit le contrat vous convient et vous ne changez rien ; soit vous le trouvez inapproprié et vous en changez pour trouver le contrat d'assurance le mieux adapté à votre budget et à votre nouvelle demeure.

En cas de rénovation, il est plutôt judicieux de souscrire un nouveau contrat d'assurance car il faut penser à garantir votre investissement. L'assurance habitation et ses garanties adaptables vous couvrent comme à son habitude.
Si vous décidez de vous lancer dans des travaux de rénovation ou d'amélioration, il vous faudra souscrire à une assurance dommages ouvrage. Dans le cas contraire et en cas d'avarie, vous ne seriez pas couvert et les frais seraient à votre charge. Selon le cas vous êtes même passible d'une forte amende pour défaut d'assurance car elle est obligatoire en cas de gros travaux et de permis de construire.

Avant d'acheter, faites - si vous êtes compétent - ou faites faire un diagnostic complet de l'état du bien pour éviter les mauvaises surprises, par exemple la découverte d'une infiltration dans un mur en changeant votre tapisserie.
Le diagnostic vous indiquera les potentielles anomalies comme la présence de termites, d'amiante ; l’insalubrité des murs et aussi l'état de la toiture. Afin d'éviter toute déconvenue, faites appel à un expert du bâtiment ou à un architecte qui saura où chercher pour trouver les possibles failles et vous orienter dans la mise aux normes de votre nouvel habitat.

Que faire en cas de problème rendant votre logement inhabitable ou insalubre ?

Si votre bien a moins de 10 ans, la garantie décennale oblige le constructeur ou le promoteur à réparer en prenant tous les frais à sa charge.
Par contre, un logement de plus de 10 ans n'est couvert au moment de son acquisition qu'en cas de vice caché. Alors attention aux clauses de non garantie lors de la signature de l'acte de vente.
On parle de vice caché lorsque le défaut est non apparent lors de l'achat comme son nom l'indique, mais aussi lorsqu'il rend le bien inhabitable ou partiellement inhabitable et enfin pour espérer un dédommagement, on doit prouver que ce vice existait au moment de l'achat.
 

Félicitations

Votre demande de création de compte a bien été enregistrée, vous allez recevoir
un message de confirmation sur votre adresse email dans quelques instants.

Récupération de votre mot de passe

Un message vous a été envoyé à votre adresse email. Une validation vous sera demandée afin de réinitialiser votre mot de passe.