picto

Trouvez toute l'info

dont vous avez besoin en matière d'assurance

Vous êtes ici

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour retrouver tous vos outils disponibles : votre liste de lecture, l’inscription à la newsletter et vos notes sur les articles !

Connectez-vous ou Créez un compte
Tous les articles de Assurance habitation Assurance habitation

Assurances : être vigilant pour ne pas être déçu en cas de sinistre

0
13/05/2015

On ne le dira jamais assez, en matière d'assurance, il faut bien (re)lire son contrat et ses conditions générales définissant le contenu et la limite des garanties. Chaque détail compte, y compris ceux indiqués en petits caractères. Quand un sinistre survient, il est trop tard pour se demander si on est bien assuré.
Points d’attention pour ne pas être déçu.

visuel vigilant pour ne pas être déçu

Lire. On est parfois séduit par un tarif ou une garantie terriblement alléchante vantée par une publicité. Cela ne dispense pas d'éplucher le contrat, ses clauses et d'interroger son assureur en cas d'incompréhension. Ainsi, des assurances low cost proposent parfois des garanties moins complètes, voire réduites à leur plus simple expression, comme le rappelle le comparateur en ligne Assurland. En assurance auto, l'assistance 0 km ou la garantie bris de glace, peuvent ainsi disparaître du contrat.

Adapter. L'excès de zèle peut se révéler pernicieux : à vouloir s'assurer correctement, on se retrouve parfois avec des garanties démesurées par rapport à ses besoins. Beaucoup d'assurés se voient ainsi couverts pour des risques totalement inutiles. Pourquoi avoir une garantie optique sur sa mutuelle santé quand les yeux fonctionnent encore parfaitement ? Il sera bien temps de faire évoluer son contrat lorsque la vue donnera ses premiers signes de fatigue. Ou à quoi bon assurer un véhicule en tous risques quand celui-ci n'est plus coté à l'Argus depuis 1998 ?

Doublons. A vouloir s'assurer sans cesse pour tout et pour rien, on risque parfois de payer une assurance de trop. Pour une garantie qui existe peut-être déjà au travers d'un autre contrat. Exemple typique : l'assurance annulation qui vous sera proposée à coup sûr par l'agence de voyage lors de la réservation de vacances. En payant avec une carte bancaire haut de gamme, cette assurance annulation est probablement déjà inclue.

Fractionnement. L'assuré l'ignore souvent, mais en cas de vol ou de destruction, le montant des biens assurés est fractionné. Exemple : pour un montant de garantie de 80 000 euros, les bijoux et autres objets précieux ne pèseront que 10 %. Autrement dit, il faut bien ajuster le montant de garantie, de façon globale, mais aussi selon la nature des biens.

Franchise. En général, l'assuré a tendance à se détourner des garanties où la franchise se révèle élevée. Un réflexe presque. Cela mérite cependant réflexion. Car souvent, une grosse franchise sera aussi synonyme d'une sérieuse économie sur le coût annuel de l'assurance. Pour un automobiliste n’ayant jamais connu d'accident responsable en 20 ans de conduite, payer une grosse franchise en cas d'accident, peut se révéler avantageux.

Décote. En cas de sinistre, notamment pour une assurance habitation, les assureurs prendront en compte la vétusté. En clair, ils appliqueront une décote de la valeur des biens en fonction de leur âge. Du coup, en cas de sinistre, il faudra remettre de sa poche - parfois beaucoup - pour se rééquiper. Pour éviter ce désagrément, des assureurs proposent un remboursement au prix du neuf.

Gadgets. Au-delà des garanties minimales et incontournables, les assureurs ajoutent parfois d’autres services et garanties. Qu'on se le dise, ceux-ci se payent. Il est donc judicieux de vérifier que certaines garanties ne sont pas désuètes. Par exemple : ne payez pas une garantie perte du contenu du congélateur si vous n’avez plus de congélateur.

Indemnisation. Comment cela se passera-t-il en cas de sinistre ? Comment l'assureur calculera-t-il l'indemnisation ? Vétusté, décote, franchise… n’hésitez pas à poser toutes vos questions à votre assureurs pour éviter les déconvenues en cas de sinistre…  S'assurer, c'est aussi imaginer le pire. Donc anticiper.

Exclusions. Toute garantie s'accompagne d'exclusions, autrement dit : les cas de figure pour lesquels l'assurance ne fonctionnera pas. Par exemple, pour une assurance habitation, l'assureur a peut-être exigé une serrure renforcée à la porte d'entrée. Du coup, en cas de cambriolage, si l'assuré n'a pas satisfait à cette exigence, il peut fort bien ne pas être indemnisé. Même si son cambrioleur est passé par la fenêtre !

Justifier. Si l'assuré est souvent suspicieux à l'égard de son assureur, l'inverse se vérifie également. Après tout, les escroqueries aux assurances sont nombreuses chaque année. Si bien que les assureurs exigent souvent des justificatifs. Et en l'absence de factures, le mode d'emploi, la facture de réparation chez le bijoutier, les photos sont autant d'éléments prouvant l'existence des objets. Moralité, mieux vaut tout conserver : en cas de cambriolage, par exemple, c'est l'assurance d'être indemnisé.

Félicitations

Votre demande de création de compte a bien été enregistrée, vous allez recevoir
un message de confirmation sur votre adresse email dans quelques instants.

Récupération de votre mot de passe

Un message vous a été envoyé à votre adresse email. Une validation vous sera demandée afin de réinitialiser votre mot de passe.